• Les différents intervenants

    La je parlerais plus des professionnels qui sont la pour aider les personnes handicapés. pour la dyspraxie notamment, une définition  générale, les lieux ou vous devez aller  et d'autres informations... 

    Pour mon ressenti mon parcours mes impressions c'est par ici

    N° 13788*01 - formulaire unique pour toutes les demandes à la MDPH (et sa notice)

    Autres astuces pour aider les dyspraxiques trouvés sur internet

     

  • Donc je parles ici très brièvement de ce que je sais et ce qui m'ont permis d'avoir le diagnostic puis des informations trouver su le site de Dyspraxiques Mais Fantastiques

    Moi, enfin ce qui m'a permis de poser un diagnostic

    les psychologues ou psychiatre différence de QI verbale et performance (motricité) pouvant supposer une dyspraxie

    Bilan chez un psychomotricien : C'est ce qui me semble le plus fiable une petite définition 

    La définition de L’Onisep elle est mimi je trouve :

    Réconcilier le patient avec son corps, tel est l’objectif du psychomotricien. Il utilise le jeu pour rééduquer l’instabilité, les tics nerveux ou les troubles de l’orientation dans le temps ou dans l’espace de ses patients. Un métier sérieux et ludique à la fois.

    bilan chez un neurologue, Neuropédiatre (enfin c'est grâce à l'une d'elle que j'ai eu ma reconnaissance de travailleur Handicapé) ça passe mieux auprès des MDPH 

    Bon plus sérieusement selon DMF http://www.dyspraxie.info/index.php?option=com_content&view=article&id=50:le-diagnostic&catid=35:informations&Itemid=53

    Le diagnostic

     Qui peut faire le diagnostic ?

    • Un médecin : neuropédiatre, pédiatre, médecin de rééducation, médecin scolaire,
    • Une équipe pluridisciplinaire (psychomotricien, psychologue, médecin par ex dans un CMPP, un CAMSP)

    A quelle occasion ?
    Cela dépend de l'âge et de l'intensité des troubles , mais le dépistage peut avoir lieu :

    • Lors de bilan systématique dans le cadre de la surveillance de l'évolution d'anciens prématurés, ou lors de séquelles de lésions cérébrales,
    • A l'école maternelle, lors du bilan de GS ou au CP en cas de gros retards surtout graphiques,
    • Lors de redoublements ou d'échec scolaire important.
    Les examens nécessaires :


    Les dyspraxies sont des pathologies encore méconnues et dont les répercussions ne sont pas toujours comprises par tous les professionnels de la santé. Il est donc important de s'adresser à des centres référents (bien que les délais soient longs.)..

    • On peut s'adresser à un neurologue (qui pourra demander une IRM, un EEG ... selon les cas),
    • On peut s'adresser à un neuropsychologue pour avoir une évaluation neuro-psychologique et ainsi déterminer le type de dyspraxie en cause,
    • Un psychologue fera une évaluation psychométrique WPPSI (avant 6 ans) ou WISC (après 6 ans) parfois le Kabc. Ces tests permettent de montrer que :
      • les épreuves nécessitant des compétences practo-spatiales sont pathologiquement échouées.
      • les épreuves qui ne sont ni gestuelles ni spatiales (ex: épreuves verbales, mnésiques, conceptuelles et raisonnementales) sont plutôt bien réussies.

    Le psychologue s'il connaît la dyspraxie pourra alors faire ressortir que les difficultés de l'enfant sont dues à des troubles praxiques, et non pas à une déficience mentale ou une immaturité, interprétation qui serait très pénalisante pour l'enfant.

    • Il faut également prévoir un suivi ophtalmologique et orthoptique,

    Mais il est difficile de trouver des spécialistes en neuro-vision, la dyspraxie visuo-spatiale

    "est peu connue" des spécialistes classiques. Peu de services ophtalmologiques pédiatriques hospitaliers sont spécialisés.Pourtant, il faut prendre en compte la dyspraxie visuo-spatiale lors des examens et lors des rééducations pour nystagmus ou strabisme.

     S'adresser à un médecin de rééducation fonctionnelle qui fera le lien entre les différentes pathologies

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique