• Mes textes sur la dyspraxie

    Non de dieu mais il y a quoi ici euh et bien :  poésie histoires, moments de vies, échecs, réussites ça existe ça je commence à avoir des doutes mais passons  liés à mes ressenties par rapport à se merveilleux magnifique hein à oui plutôt énervant handicap qu'est la dyspraxie et mon sympathique TAG pas les graffitis bien que je sois enfin  ma vie soit riche en couleurs sombres de puis fort longtemps ah et le TAG = Trouble Anxieux Généralisé donc c'est juste un truc dont je n'avais pas besoin qui a eu l'idée de se greffer à ma dyspraxie.
    Pourquoi je dis ça moi ? donc je ne sais pas vraiment ou commence le TAG et ou s'arrete la dyspraxie, mais je dois vivre avec les 2 en espérant que le Trouble Anxieux Généralisé puisse au moins diminuer... 

  • Dés le matin au lever

    et jusque le soir au coucher

    Devinez vous qui me suit ?

    C'est cette fichu dyspraxie

    quand je me brosse les dents

    ça me prend vraiment du temps

    Une journée sans

    ça n'arrivera jamais évidement

    ou alors très rarement

    si seulement les gens 

    pouvaient me voir autrement

    que comme un être fainéant

    et être plus patient 

    et prendre le temps 

    de m'explique différemment

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pardon petit texte écrit à la va vite et je n'ai pas d'idée pour le titre 

     

    On peut dire dque la dyspraxie

    c'est une étrange poésie

    car il se trouve que les phrases et les vers

    ne sont pas toujours parfait

    ce ne sont souvent pas des alexandrins 

    mais cependant ça prend beaucoup de temps

    on doit faire les choses autrement

    pour réussir a arriver à nos fins 

    quand on y arrive c'est un grand moment

    mais ça reste épuisant

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Parfois on nous regarde bizarrement

    Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on est différent

    On est intelligent.

    Les apparences sont trompeuses heureusement.

    Certes des fois on n’arrive pas à : découper écrire, tracer...

    Ou on le fait maladroitement.

    On ne demande qu’à être : aimé, écouté, respecté...

    On a un cœur qui est très grand

     Cette poésie n'est peu être pas finis 

     mais pour le moment elle restera ainsi

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Si vous croisez une fille qui a l'air perdue dans ses pensées

    qui fait du deux à l'heure pour porter des objets,

    pour lacer ses souliers…

    qui à l'air super concentrer

    pour tracer un simple trait

    ou tout simplement découper

    ou photocopier…

    qui dit très souvent qu’elle est fatigué

    ne la juger pas elle ne fait pas exprès

    C’est peu être une personne très intelligente

    même si certain pense qu’elle est fainéante

    car c’est vrai que ces exercices sont souvent rater

    ou qu’ils sont plutôt régulièrement inachevé

    enfin dans les temps imparti

    elle a surement dépenser beaucoup d’énergie

    et croyez moi s'il elle pouvais mieux faire 

    oui tant d'effort pour pas grand chose ça l'exaspère

    surtout que la plus part du temps le  résultat est insuffisant

    elle a beau persisté ce n'est souvent jamais suffisant

     

    Plus lente est alors ?

     Voilà ce que ça donne en finnois merci google translator

    Jos näet tyttö, joka näyttää ajatuksiinsa vaipuneena

    joista kaksi kerrallaan esineitä,

    sitominen kenkänsä ...

    joka näyttää hyvältä keskittyä

    piirtää yksinkertaisia

    tai yksinkertaisesti leikata

    tai valokopio ...

    jotka usein sanoo olevansa väsynyt

    älä tuomitse sitä ei ilmaista

    Se ei ole tarkoitus olla erittäin älykäs henkilö

    vaikka joidenkin mielestä hän on laiska

    koska se on totta, että nämä harjoitukset ovat usein jääneet

    tai puutteellisia

    lopulta annetussa ajassa

    hän luultavasti viettää paljon energiaa

    ja uskokaa minua, jos hän voisi tehdä paremmin

    niin paljon vaivaa ole paljon, että tuskastuttaa

    varsinkin koska suurimman osan ajasta tuloksena on riittämätön

    hän jatkunut kaunis se on usein koskaan tarpeeksi

      

    Je vois que la poésie te permet de t'évader. Accordes toi ce plaisir et fait le nous partager. C'est très agréable de trouver de la sincérité et de la délicatesse dans le monde actuel.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quand on est dyspraxique on réfléchit tout le temps. Quand on n’a pas de handicap en théorie, on le fait moins souvent.

    Pour ouvrir une bouteille quand on est dyspraxique ça peut prendre très longtemps. Quand on n’a pas de handicap la plupart du temps on le fait spontanément.

    Pour ouvrir une porte quand on est dyspraxique souvent on se pose des questions. Quand on n’a pas de handicap habituellement on n’a pas besoin de moment réflexion.

    Pour attraper un ballon quand on est dyspraxique fréquemment on ce le prend dans le front. Quand on n’a pas de handicap généralement dans les mains, on a le ballon.

    Pour se servir, un verre d’eau quand on est dyspraxique à des moments il y a de l’eau par terre. Quand on n’a pas de handicap toute l’eau la plupart du temps est dans le verre. 

    commentaire de Cendie

    Oui c'est ça et c'est si joliment dit bravo Lorayumi !!!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique